5F Empire : truquages, réparations et falsifications…

Je ne vais pas ici résumer ou paraphraser le chapitre que Michèle Chauvet a consacré à ce timbre dans son ouvrage récemment paru : « L’Empire Lauré ». Rappelons simplement que cette valeur a été vendue pendant un peu plus de sept ans. Sur les 4.635.150 timbres imprimés, seuls environ 1.200.000 ont servi. En juin 1877, le 5 francs est retiré de la circulation. Il a notamment été utilisé pour l’affranchissement des plis pesants à destination de l’étranger et celui des lettres chargées à partir du 1 er juin 1870. C’est dire que les particuliers ne recevaient pas beaucoup de ces sortes de correspondances. Les cinq francs récupérés sont rarement en bel état.

Télécharger la suite au format PDF

1 Franc de l’Empire : quelques avatars

Le 1 Franc de l’Empire a été émis en septembre 1853, il remplace le 1 Franc Cérès. Un seul tirage qui dure environ un mois a donné environ 900.000 timbres. Le changement de tarif du 1 er juillet 1854 provoque sa disparition. Il est remplacé par le 80 centimes dont les premiers exemplaires sont utilisés en décembre 1854. Le premier tirage du 80 c est de la même nuance que le 1 Franc.

Télécharger la suite au format PDF

Les types Sage non dentelés

Dès juillet 1875, le Ministre des Finances décide de faire imprimer les nouveaux timbres-poste français au type Sage par l’imprimerie de la Banque de France louée par l’Administration des Postes, sous le contrôle de la Commission des Monnaies et Médailles.
Le Ministère de la Marine et des Colonies souhaite également changer de vignettes. Le coût de fabrication d’un modèle spécial pour les Colonies étant jugé trop élevé, il fut décidé d’employer comme auparavant les mêmes timbres que ceux de la Métropole mais non dentelés afin de pouvoir les différencier, le montant des affranchissements coloniaux rentrant dans les caisses des Colonies. De ce fait l’emploi de timbres dentelés est interdit aux Colonies …

Télécharger la suite au format PDF

un faux-filet, à point s’il vous plait !

Les deux premiers timbres de la Réunion posent problème pour les collectionneurs.

Les catalogues affichent une valeur 560 fois plus importante pour les originaux que pour les réimpressions. Pas facile de garder son calme; alors, un billet de 50€ ou un lingot d’or ?
Rien de plus facile pour les différencier, fions nous aux catalogues :
– « les filets d’encadrement détruits par la rouille furent remplacés et sont au nombre de deux au lieu de trois » ou
– Originaux : « le cadre est composé de deux parties laissant apparaître un léger espace entre elles »!!!

Télécharger la suite au format PDF

Un ballon, des ballons

Il y a quelques semaines un négociant me soumet pour expertise une lettre transportée par ballon monté pour le compte d’un de ses clients.
Une expertise quelle qu’elle soit comporte au moins deux phases : l’analyse du document à
expertiser puis son examen. Parfois l’analyse ne demande que quelques secondes, d’autres fois elle est plus longue …

Télécharger la suite au format PDF

bonjour !

bienvenue sur philatelie.expert !


nous allons faire sous peu une mise à jour de l’ancien site, vers un nouveau. Vous retrouverez tous les anciens articles !

Sincères salutations
Benoit Chandanson et Jean-François Brun