Caisse d’Amortissement

« La loi de finances du 26 mars 1927 autorise l’émission chaque année, et pendant cinq ans, d’un timbre-poste spécial surtaxé, dont la différence entre le prix de vente et la valeur d’affranchissement doit être versée à la Caisse d’amortissement … ». (Le Patrimoine du Timbre-Poste français, p 192 éd. Flohic 1998)

Tous les collectionneurs de timbres français connaissent les cinq séries petit format émises entre 1927 et 1931, ainsi que les trois timbres grand format imprimés en taille douce : le Travail, le Sourire de Reims, les Provinces, les frais de fabrication de ces timbres devant être supportés par la Caisse d’Amortissement.

Télécharger la suite au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.